Trouvé à Lans en Vercors : 20 kilos de cannabis !

Un Coup de filet de la brigade des stupéfiants de la sûreté départementale de Lans-en-Vercors a permis la saisie de 20 kg de cannabis. C’est le résultat de plusieurs mois d’investigation et de filature qui a enfin permis d’interpeller un suspect âgé d’une vingtaine d’années. Il sera présenté au juge des libertés de la détention de l’Isère.

Une enquête qui a duré plusieurs mois

Photo credit

La guerre contre le trafic de stupéfiants à Lans en Vercors est le cheval de bataille des policiers locaux. Le coup de filet qui a abouti à la saisie de 20 kg de cannabis est le fruit de plusieurs mois d’investigation.

L’affaire remonte à 13 mois. Une descente dans un quartier chaud de la ville a permis aux policiers de mettre la main sur une dizaine de kilos de cannabis dans un garage. Les investigations ont permis de faire le lien entre le stupéfiant retrouvé et un jeune homme âgé d’une vingtaine d’années habitant du quartier.

Selon les conclusions de l’enquête, l’homme s’approvisionne auprès d’un grossiste avant de revendre sa cargaison aux petits dealers de quartier. La sûreté départementale la donne tout de suite mise sur écoute afin de suivre toute la filière.

C’est ce qui a permis d’intercepter les conversations faisant état de l’approvisionnement en 20 kg de cannabis. Le suspect a alors été interpellé après avoir récupéré sa marchandise.

Un suspect bien organisé

Si l’enquête a duré aussi longtemps, c’est parce que le suspect avait mis en place un système d’approvisionnement bien ficelé. La marchandise a été retrouvée dans le coffre de sa voiture emballé dans un sachet sous vide.

Cette technique de plus en plus utilisée par les trafiquants permet d’une part de réduire complètement la taille de leurs marchandises. Ce qui leur permet de transporter de grande quantité de cannabis et de pouvoir les cacher soigneusement des contrôles de la police.

L’autre avantage de ce mode de conservation réside dans le fait qu’il permet au cannabis de garder sa fraîcheur et d’être conservé pendant beaucoup plus longtemps aussi bien pour les grossistes que pour les dealers.

En attendant d’être présenté au juge des libertés et de la détention, il est interrogé afin de découvrir ces éventuels complices, fournisseurs et acheteurs compris.

 

Dernier article dispo ici

Patrick